1 Définir avec vos équipes les besoins et les objectifs

2 Collecter vos données à partir de documents numériques ou papier

3 Traiter, nettoyer, géolocaliser, etc. vos données

4 structurer, modéliser, aligner vos données pour le web sémantique

5 Visualiser et analyser vos données au moyen de cartographies, diagrammes, etc.

6 Pérenniser et publier en ligne vos jeux de données ouvertes et interopérables

A-Pack propose à ses partenaires de stocker et ainsi pérenniser les données créées ou traitées au sein d’infrastructures techniques de recherche, telles que notamment la TGIR Huma-Num (Huma-Num Box). Huma-Num est une très grande infrastructure de recherche (TGIR) visant à faciliter le tournant numérique de la recherche en sciences humaines et sociales, proposant un ensemble de services pour les données numériques produites en Sciences Humaines et Sociales

Les services et outils numérique de la TGIR Huma-Num sont constitués d’un ensemble de technologies d’infrastructure (serveurs) et de systèmes informatiques mis à la disposition des laboratoires et équipes de recherche pour mutualiser, diffuser et stabiliser l’accès aux données et documents acquis ou réalisés dans le cadre d’opération de recherche : corpus, bases de données, bases documentaires, systèmes d’information, enquêtes, données d’observation produites ou en cours de production. Cette mission sous-tend également une stratégie économique visant à diminuer les coûts récurrents, par la mise en commun d’une infrastructure en co-gérant des outils, instruments et systèmes de gestion des données.

A-Pack propose à ses partenaires, institutions, centre d’art ou partenaires privés, de publier leurs jeux de données sur Wikidata et pour celles dépendant du ministère de la culture et de la communication, sur data.culture.gouv.fr.

Wikidata est une base de données libre, collaborative, multilingue, et secondaire qui collecte des données structurées pour alimenter Wikipédia, Wikimedia Commons, les autres projets du mouvement Wikimédia et pour n’importe qui de par le monde.

Les éléments clés de Wikidata sont les suivants :

  • Libre. Les données de Wikidata sont publiées sous licence Creative Commons Transfert dans le Domaine Public (CC0 1.0), autorisant ainsi leur réutilisation dans une multitude de cas. Vous pouvez copier, modifier, partager et améliorer les données, même pour une utilisation commerciale, sans avoir à demander la permission.
  • Collaboratif. Les données sont ajoutées et vérifiées par les contributeurs de Wikidata, qui décident des règles gouvernant la création et la gestion du contenu. Des robots automatisés introduisent aussi des données dans Wikidata.
  • Multilingue. La modification, la consultation, la navigation et la réutilisation des données sont entièrement multilingues. Les données ajoutées dans une langue sont immédiatement disponibles dans toutes les autres langues. Il est possible et encouragé de contribuer dans plusieurs langues.
  • Une base de données secondaire. Wikidata enregistre non seulement les déclarations, mais aussi leurs sources et les connexions avec d’autres bases de données. Cela reflète la diversité des connaissances disponibles et soutient le principe de vérifiabilité.
  • Collecter des données structurées. Le fait d’imposer un haut degré d’organisation structurée facilite la réutilisation des données par les projets Wikimedia et les parties tierces, et permet aux ordinateurs de les traiter et de les « comprendre ».
  • Assiste les autres projets Wikimedia. Wikidata aide Wikipédia en facilitant la maintenance des boîtes d’informations et des liens vers les autres langues, réduisant ainsi la charge de travail liée aux modifications tout en améliorant la qualité. Les mises à jour faites dans une langue sont rendues disponibles dans les autres langues.
  • Pour tous. Tout le monde peut utiliser Wikidata de différentes façons et pour n’importe quel usage en utilisant son interface de programmation d’application.

Source: Wikidata

Données ouvertes (Open data) : la démarche du ministère de la Culture

Le ministère de la Culture est pleinement engagé dans la politique en faveur de l’ouverture et du partage des données publiques, ainsi que dans le développement d’une économie numérique culturelle. Le ministère de la Culture mène depuis 2011, en collaboration avec la mission Etalab , un travail d’identification et de recensement des données publiques. La priorité est donnée aux informations publiques produites qui faciliteront la création de services applicatifs innovants.

L’objectif de data.culture.gouv.fr, en lien avec data.gouv.fr , est de fédérer ses usagers et ses producteurs autour d’un éco-système culturel des données ouvertes et liées, et d’associer les citoyens à l’amélioration de la qualité des données.

Source: data.culture.gouv.fr

7 Valoriser vos collections en permettant les réutilisations et l’enrichissement de vos données