1 Définir avec vos équipes les besoins et les objectifs

2 Collecter vos données à partir de documents numériques ou papier

3 Traiter, nettoyer, géolocaliser, etc. vos données

4 structurer, modéliser, aligner vos données pour le web sémantique

Une fois que les données ont bénéficié d’un premier traitement, A-Pack peut propose une structuration des données suivant le modèle conceptuel CIDOC-CRM et en s’appuyant sur les vocabulaires scientifiques et techniques produits par le Ministère chargé de la culture et ses partenaires .

Un alignement des données avec Wikidata est également proposé et permet un enrichissement souvent très substantiel.

Pourquoi s’intéresser au CIDOC CRM ?

Ce n’est pas nouveau, on assiste un essor de la présence des musées et d’autres institutions culturelles sur internet. Il y a désormais un besoin d’intégrer différentes ressources issues de ce mouvement à des portails offrant des recherches fédérées afin de faciliter la découverte de ressources provenant de collections différentes voire de domaines différents (musées, bibliothèques, archives).

De plus, la volonté de rendre accessibles les données des institutions patrimoniales et de la recherche web de données exige de rendre l’information compréhensible à l’extérieur d’une base de données. Par exemple, le portail Biblissima qui vise à rendre intéropérables une quarantaine de ressources sur le patrimoine écrit du Moyen Âge et de la Renaissance s’inscrit dans cette problématique.

Pour répondre à cette problématique, nous avons besoin d’outils adaptés pour distribuer l’information des collections culturelles issues :

  • de différentes collections
  • de différentes structures de données
  • de différents systèmes logiciels

L’utilisation du CIDOC CRM et du Linked Data permet de combler ce besoin.

Le modèle CIDOC CRM est un modèle sémantique de référence élaboré depuis 1994 qui a été publié en 2006 par l’ISO en tant que norme internationale (ISO 21127:2006).

Concernant les images (reproductions d’œuvres)

A-Pack propose à ses partenaires d’utiliser notamment les protocoles International Image Interoperability Framework.

5 Visualiser et analyser vos données au moyen de cartographies, diagrammes, etc.

6 Pérenniser et publier en ligne vos jeux de données ouvertes et interopérables

7 Valoriser vos collections en permettant les réutilisations et l’enrichissement de vos données